RIPAILLES

Nom fém., plur., registre familier, manger et boire avec excès.
Syn: faire grande chère, faire débauche de table.

Plus qu’un moment de restauration, une ripaille est une fête, une cérémonie gourmande et alléchante, où se mêlent des mangeuse.rs de tous horizons. Entre garden party et rassemblement punk, entre foire paysanne et dîner aux chandelles, cet été on vous propose une cuisine d’un genre nouveau. 

Bienvenue à toutes celleux qui se lèvent de table avant la fin du repas, à celleux qui lèchent leur assiette, à celleux qui claquent leur verre et à celleux qui rient trop fort. 

Les Ripailles sont faites pour vous <3

Le concept est simple, on se retrouve au champ du Chaudron, on vous dresse de splendides banquets, les pieds dans l’herbe. Pour faire bombance, on vous cuisine un 8 services composé de légumes produits sur place et de quelques pépites qu’on a déniché chez des producteurs locaux. 

Comme on vous sait assoiffé.e.s, on a aussi demandé à des copaines sommelier.e.s de vous concocter une carte de jus triés sur le volet, naturels et fermiers, of course. 

Pas question de restreindre l’accès et ces moments de débauche sensorielle pour des raisons économiques, donc on se garde une dizaine de places pour des guest moins privilégiés que nous. 

Parce que finalement qu’est ce qu’on veut ? 

Manger ensemble, comme si on en avait jamais été privé.e.s. 

Faire débauche de table. 

Ripailler. 

Menu 8 services

35 € / pers

Pour cette première édition des Ripailles, on vous concocte un menu ultra bruxellois avec les légumes du Champ du Chaudron, les fromages de la Bella Puglia à Etterbeek, les poissons de la ferme aquaponique BIGH aux abattoirs, la crémerie du Champ des Cailles et d’autres délices dégotés pour l’occasion.

Ce tarif nous permet de rétribuer justement nos fournisseurs, d’inviter 10 convives qui n’ont pas les moyens d’aller au restaurant et de couvrir les frais de l’association.

local

solidaire

anti gaspi